FREDERIQUE BEDOS : LES HÉROS ANONYMES SONT PARMI NOUS!

 

 logoBigCarre_400x400Fin décembre 2015 j’ai eu l’immense privilège de rencontrer Frédérique Bedos, venue en coup de vent à Nantes pour une journée sur la fragilité, organisée par différentes associations nantaises. Frédérique a eu l’immense gentillesse de m’accorder une petite heure de son temps et prendre sur sa fatigue pour répondre à quelques-unes de mes questions. Et nous faire partager sa fougue autour de son grand projet : « le projet imagine».

 

« SUN’est que le début » 8ème Solution FREDERIQUE BEDOS

Lorsque je rentre dans le salon, de l’appartement où est hébergée Frédérique Bedos, je suis frappé par la lumière et la luminosité qui baigne le salon. Avec son hôte nous attendons Frédérique et lorsqu’elle entre, une bouffée d’air frais, un courant d’air énergétique envahit tout d’un coup la pièce. Nous nous asseyons alors et nous commençons l’interview. Ce qui me frappe le plus dans son propos, qu’elle a certainement dû répéter des dizaines et des dizaines de fois, c’est la sincérité qui émane de son discours et cette vision positive qu’elle a sur le monde. Elle en voit d’abord la beauté avant d’en voir les fragilités

Frédérique, me parle alors de son enfance, une enfance touchée par la double fragilité de l’absence et de l’abandon du père, et de la séparation d’avec sa mère, qui du fait de sa maladie psychique ne peut plus l’éduquer correctement, au risque de mettre son enfant en danger. Là où Frédérique aurait pu développer une méfiance du monde, une haine des hommes et de la société, elle développera, grâce à sa famille adoptive, une vision positive sur le monde, comprenant ainsi que l’amour peut tout. Saintt Paul le dit très bien dans sa lettre aux Corinthiens 12,31 -13,8a1

Après 20 ans de carrière professionnelle dans le journalisme et les médias d’abord aux États-Unis, puis en France dans différents groupes de télévisions et radios NRJ, France-Télévision, elle décide de mettre un terme à cette carrière, que l’on pourrait qualifier de people, pour se reconvertir dans une forme de journalisme peut-être plus discrete, mais qui répond à ces valeurs fortes, à savoir apporter une information positive, plutôt qu’une information anxiogène.  en relisant son passé, elle en arrive tout naturellement à cette idée originale de mettre en avant au moyen du portrait journalistique tous les héros anonymes que compte notre société, et en premier lieu ses propres parents adoptifs. Elle fait de son histoire un livre « la petite fille à la balançoire » est un projet indépendant qu’elle a nommé le projet imagine. L’objectif de son projet c’est de contaminer le monde de dénonciations positives pour mettre en lumière ceux et celles qui se cachent souvent derrière leur simplicité, leur humilité, leur générosité.

Vous aussi vous souhaitez dénoncer des héros anonymes? Alors rapprochés vous de Frédérique Bedos par l’intermédiaire de son site Internet www.leprojetimagine.com, et si par ailleurs, vous souhaitez contribuer à l’émission « SUN’est que le début» retrouvez-nous sur notre page Facebook «SUN’est que le début», ou sur Twitter @SunDebut ou encore #SUNestqueledebut afin de nous dénoncer tous les porteurs de projets et nous aider à mettre en valeur ceux et celles qui consacrent leur vie à apporter des solutions au monde. Nous nous chargerons de les mettre en avant dans nos médias.

Retour en image sur le projet imagine


1J’aurais beau parler toutes les langues de la terre et du ciel,
Si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour,
je ne suis qu’un cuivre qui résonne,
une cymbale retentissante .
J’aurais beau être prophète,
avoir toute la science des mystères,
et toute la connaissance de Dieu,
et toute la foi jusqu’à transporter les montagnes,
s’il me manque l’amour,
je ne suis rien.
J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés,
j’aurais beau me faire brûler vif,
s’il me manque l’amour,
cela ne me sert à rien.
L’amour prend patience,
l’amour rend service,
l’amour ne jalouse pas,
il ne se vante pas,
ne se gonfle pas d’orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
il ne s’emporte pas,
il n’entretient pas de rancune,
il ne se réjouit pas de ce qui est mal
mais il trouve la joie dans ce qui est vrai,
il supporte tout,
il fait confiance en tout,
il espère tout, il endure tout
L’amour ne passera jamais.
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *